Méditation "Je suis en vie"

Dernière mise à jour : 20 janv.


Ferme les yeux. Installe-toi tranquillement. Prends une profonde respiration. Inspire profondément en te disant « Je me sens calme », et expire lentement en te disant « Je me sens bien ». Ressens ces paroles en toi, ressens le calme, la détente sur ton « inspire », et la plénitude, la sérénité sur ton « expire ». Ressens, dans toutes tes cellules, dans tout ton corps, le calme et l’apaisement que te procurent ces paroles. Respire tranquillement. Détends-toi. Lâche tes tensions, tes soucis, tes crispations. Laisse tes muscles se relâcher petit à petit. Desserre tes lèvres, ta mâchoire. Détends-toi complètement. Ressens ce calme dans tes pieds, dans chacun de tes orteils, dans ta voûte plantaire, dans tes chevilles.

Puis laisse cette sensation remonter dans tes jambes, tes genoux, tes cuisses. Ce calme s’installe dans ton bassin. Tu inspires dans ton bassin, tu t’y sens bien, en sécurité, détendu·e. Expire dans ton bassin, et sens l’énergie circuler, monter puis redescendre, aller et venir, au plus profond de toi. Ton bassin s’ouvre pour laisser entrer l’énergie, l’air, et la détente s’installe dans tes profondeurs. Puis ce calme remonte dans ton ventre. Ressens chacun de tes organes, ton foie, tes intestins, ton estomac, tes poumons. Ressens chacune des petites alvéoles de tes poumons s’ouvrir entièrement pour laisser entrer l’air, s’oxygéner, se régénérer. Puis expire cet air pour laisser entrer un air nouveau, pur, frais.

Respire dans ton cœur maintenant. Ouvre ton cœur. Laisse ton cœur libérer ses émotions. Laisse-toi aller dans ces émotions, laisse ton cœur te parler, s’exprimer. Laisse ton cœur lâcher tout ce qu’il doit lâcher. Laisse-toi pleurer si tu en as besoin. Laisse tous tes sentiments de tristesse, de colère, de peur, d’incompréhension, de doutes, de rage s’exprimer. Tu as le droit de les ressentir, tu as le droit de les exprimer. Regarde-les, accepte-les. Laisse-les passer comme passeraient les nuages dans le ciel. Le ciel s’assombrit, se charge, éclate parfois. Mais lorsque l’orage est passé, le ciel est de nouveau clair, bleu, et le soleil rayonne de nouveau.

Ton cœur a peut-être retenu des émotions depuis longtemps. Il est lourd, il te pèse. Alors libère ces nuages d’émotions, libère cette pluie de sentiments, lâche ces flocons de ressentis. Laisse tout tomber… Ils sont de plus en plus légers, de plus en plus rares.

Ton cœur se libère, il respire de nouveau, et ton corps aussi. Tu te sens plus léger·ère, comme libéré·e. Ton cœur, de nouveau, rayonne. De beaux rayons de lumière irradient tout ton corps, toute ta personne. Ton cœur n’est plus obstrué par tes ruminations, tes peurs. Il a fait de la place pour accueillir tous tes sentiments de joie, d’allégresse, de bonheur. Ton vrai « moi » respire, s’exprime. Ton vrai « moi » est là.

Puis ta respiration remonte dans ta gorge. Tu continues à inspirer profondément, à expirer tranquillement, en ressentant chaque cellule de ta gorge. Ta gorge autrefois nouée, bloquée, serrée, s’ouvre pour laisser s’échapper tout ce que tu retenais. Ta gorge accueille tous tes ressentis. Laisse aller et venir ta respiration, ton air, ton énergie. Ta gorge laisse s’exprimer tout ce qu’elle retenait. Les mots que tu n’osais pas prononcer, les ressentis que tu n’osais pas exprimer, tes besoins, tes demandes, tes intentions passent le chemin de ta gorge enfin ouverte et s’expriment avec douceur, bienveillance, mais aussi confiance et fermeté. Invite le son à sortir si tu en ressens le besoin. Donne-toi le droit de t’exprimer, de t’affirmer. Respire.

Puis ton énergie nouvelle remonte vers ta bouche, ton nez, tes yeux, ton front, tes oreilles. Tu respires dans ton troisième œil, au centre de ton front. Ta conscience s’éveille, s’élève. Tu es connectée à ton « moi » intérieur, à ta spiritualité. Visualise-toi en train de réussir tout ce qui te tient à cœur. Tu es brillant·e, tout est limpide, fluide et simple pour toi.

Ta vie change. Tu mets en œuvre de nombreuses pensées créatrices. Tu transformes tes réactions en créations. Ta vie s’embellit, tes relations s’embellissent, ton entourage s’épanouit. Tout est simple, naturel. Tes vœux s’exaucent, tes désirs se réalisent. Ne cherche rien de compliqué. Vis. Ressens. Jouis. Profite. Tu as le droit d’être heureux·se, tu as droit au bonheur. La vie est douce, belle.

Tu peux toucher ton corps, te masser, caresser ton corps, l’envelopper de ton amour, de ta confiance, de ta bienveillance. Respire. Dans cette énergie d’amour envers toi-même, ressens tout ton corps. Ressens ton énergie circuler, ressens ton cœur battre, ressens ton ventre se soulever lorsque tu respires, ressens ton sang circuler dans les veines de ton corps. Ressens l’amour circuler, vibrer, vivre. Ressens-toi vivre. Ressens-toi vivant·e, aimant·e. Tu peux maintenant te visualiser libre et heureux·se. Tu peux ressentir tout l’amour que tu te portes. Ça y est. Tu y es. Tu as réussi. Tu es cet Amour inconditionnel. Tu le ressens pour toi et pour les autres.

Tu es. Tu vis. Tu es à ta place. Et cette place est juste. Tu es aimé·e et tu aimes. Rien ne peut t’arriver. Tu n’es pas seul·e, et tu ne seras jamais seul·e, car tu es en lien avec l’Univers, avec les autres, avec toi-même. Tu te portes un Amour inconditionnel, infini.

Tu peux transmettre cet amour, et tu peux recevoir cet Amour. Respire. Cet Amour est là, il ne te quittera pas, il ne s’en ira pas car il ne dépend que de toi. Cet Amour, c’est d’abord toi qui te le donnes. Il est beau, fort, puissant, immense, inconditionnel, infaillible, infini.

Tu t’aimes. Tu es toi. Tu es beau·belle. Tu es sensible. Tu es libre. Tu es heureux·se. Tu es épanoui·e. Et tu t’aimes. Tu es en lien, en sécurité et en amour avec toi-même.

Respire. L’Amour t’accompagne partout où tu vas, partout où tu respires, partout où tu poses ton regard, partout où tu écoutes, partout où tu marches, partout où tu touches, partout où tu goûtes, partout où tu es. Tu es l’Amour. Tu vis l’Amour. Tu respires l’Amour.

Respire.

Puis petit à petit, tu vas reprendre contact avec la pièce où tu te trouves. Ressens les points d’appui de ton corps. L’Amour que tu ressens est toujours là. Tu peux maintenant ouvrir les yeux et porter un regard neuf sur le monde qui t’entoure, sur les autres, sur toi-même. Un regard d’Amour, pur, inconditionnel, infini.

Tu es en sécurité dans cette vie. Tu peux bouger ton corps. Tu peux reprendre contact avec ce qui t’entoure, avec ce regard neuf et rempli d’amour. Accueille la Vie. Accueille l’Amour.



Sophronisation-méditation

31 juillet 2017


Claire Valode / L'éveil de la conscience


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout